L’équipée sauvage sur canassons en plastique.

L’entraîneur :              

  • Sébastien Foutoyet

Les joueurs (par ordre d’arrivée dans l’équipe, transférés ou encore en exercice) :          

  • Ingrid Strelkoff                                         
  • Julien Colombet
  • Nicolas Dewynter 
  • Emilie Lafranceschina
  • Diana Bratu 
  • Guillaume Moreau 
  • Jules Jobard
  • Emilie Faucheux 
  • Samy Defosse 
  • Léo Misset
  • Stéphane Mulet
  • Marie-Ange Gontara
  • Laurent Renaudot / Diouc
  • Pauline Valentin
  • Séverine Douard

Le staff technique : 

  • Nicolas Jarry
  • Boa Passajou

Le club :                          

 

————————————————————————————————————————

Sébastien Foutoyet

Après une formation au Grenier de Bourgogne, au Conservatoire National de Région Bourgogne et au Théâtre National Dijon Bourgogne sous la direction de Dominique Pitoiset et avec, pour formateurs, André Steiger, Giorgio Barberio Corsetti, Marcia Strazzacappa et Jean-Louis Hourdin ; Sébastien a fait l’acteur quelques temps au début des années 2000 avec la Compagnie Vu d’ici, le théâtre de Ume, Jean Maisonnave et Noël Jovignot.
Parallèlement il devient lui-même formateur au Théâtre Universitaire de Dijon, dans des écoles, des collèges, des lycées mais également dans des structures sociales auprès de publics divers : déficients mentaux, SDF, toxicomanes, personnes en difficulté d’insertion sociale et professionnelle.
C’est assez naturellement, qu’il se tourne en 1999 vers la mise en scène puis créé en 2006 la Compagnie SF, qui lui permet de réunir sa bande pour de folles aventures. Sébastien considère le théâtre comme une tribune pour le mot, pour la pensée mais aussi pour l’extraordinaire et le beau. C’est l’émotion qui crée le mouvement de l’humanité et ce mouvement, un clignement de cil… est une condition de l’idée de liberté.
Aujourd’hui, il jongle avec plaisir entre l’écriture, la mise en scène et l’éducation artistique, tout en étant fréquemment l’interprète de ses propres pièces.

crédit photo : Alex Giraud

Ingrid Strelkoff

Ingrid s’est formée au Grenier de Bourgogne, au Conservatoire National de région d’art dramatique Jean-Phillipe Rameau de Dijon ainsi qu’au TDB de Dijon. Comédienne des créations de la Compagnie Sf, elle travaille également avec Benoit Lambert, Roland Schön, Les frères Forman,  la Compagnie Carabosse, les 26000 Couverts, le Grenier de Bourgogne, le Théâtre de Ume… En plus de tout ça, Ingrid donne de la voix dans deux projets musicaux décapants : “Garce” et “B. Project”. Elle a participé à des pièces radiophonique pour radio France et porte actuellement un projet musical avec Stéphane Mulet “Ingrid Strelkoff”. Ingrid danse également avec la compagnie Piclapoule.

Julien Colombet

Julien Colombet a suivi une formation au Théâtre Universitaire sous la direction de Cyril Lallemant et de Sébastien Foutoyet. Il a participé à plusieurs pièces dirigées par ce dernier : La Tempête de W. Shakespeare, Légende U VidePurge, Excédent de poids, insignifiant : amorphe de Werner Schwab. Il s’est également formé au Conservatoire National de région d’art dramatique Jean-Phillipe Rameau de Dijon. Il Travaille aussi avec la Compagnie des 26000 Couverts, le Collectif RAS et le Compagnie en attendant… 

Nicolas Dewynter

Nicolas Dewynter navigue dans le monde du spectacle depuis l’âge de quatorze ans, passionné par le cirque, fasciné par le personnage du clown dès l’enfance, sa passion est devenue aujourd’hui un art de vivre. En 2005 il donne une identité à son clown, Gédéon, il crée « La petite tuerie », son premier solo (clown-trash-sanguinolent). En 2006, il invente  un nouveau personnage antipathique, et misanthrope, « Stanislas Verdeyrberke », puis en 2008 commence à écrire les premières ébauches de « Peau de lapin ».

En 2009, il intègre la compagnie SF, il reprend le rôle de François Chattot sur le spectacle « Le petit cirque des tribuns », et interprète le premier rôle de la nouvelle création « Barbe bleue, espoir des femmes » de Léa Doher. Il jouera ensuite dans les dernières créations de la compagnie “FOIN!” et “Un miracle dans la fosse”. Nicolas Dewynter travaille actuellement avec la compagnie des Totors, la compagnie SF  et quelques autres encore.

Diana BDiana Bratu

Diana Bratu est née en Roumanie où elle a vécu les 20 premières années de son existence. Parallèlement à son parcours académique d’enseignant-chercheur, elle s’est formée au Théâtre Universitaire, avec, notamment, Cyril Lallement et Sébastien Foutoyet. Par la suite elle a participé à plusieurs projets menés par ces deux metteurs en scène. Elle a travaillé régulièrement avec le Collectif RAS et la Cie des Faux Fuyants, avant de créer, en 2009, sa propre compagnie, l’un dans l’autre. Elle a récemment rejoint l’aventure de la Compagnie SF en tant que comédienne.

 Guillaume Moreau

GuillaumeGuillaume découvre le théâtre à L’IEP de Toulouse auprès d’Harris Burina, acteur du Tatoo theater. Par la suite, il se forme auprès de Michel Mathieu, Mladen Materic, Ariane Mnouchkine et Cesar Brie, entre la France, la Belgique et l’Italie. Aujourd’hui installé à Paris, il partage son temps entre la pédagogie auprès de différents publics, le jeu et la mise en scène. Il crée le Festival Auteurs Théâtre de Sucy en Brie avec Christophe Martinet où il initie une collaboration avec Tarik Noui dans “Drôle d’endroit pour nourrir les chiens”. Il crée War Pig avec Kosta Asmanis, spectacle de clown iconoclaste actuellement en tournée. Il lui arrive aussi de faire de la musique. En 2013, Guillaume accompagne Tarik Noui dans son aventure avec la compagnie SF autour de “Suer sur des draps propres”.

Jules Jobard

portrait julesJules découvre le théâtre et l’art du clown à l’âge de 15 ans à Chalon-sur-Saône.Trois ans plus tard, il décide d’en faire son métier. Il débute sa formation en intégrant le DEUST-théâtre à Besançon (2004 à 2006). Riche de cette expérience, il se tourne vers le FRACO, formations réservées à l’acteur comique et au clown qu’il effectue à Lyon (2006 et 2007).  Cet apprentissage lui permet de découvrir la « Méthode Jacques Lecocq ».

Il démarre ensuite sa vie professionnelles comme clown au sein de la Cie « La Grand’Distrib » et comme comédien et metteur en scène dans la Cie « Monsieur Cheval & Associés ». Il tourne aujourd’hui avec ces différentes habiletés. Il rencontre la Cie « Sf » en 2014 avec le spectacle « Un Miracle dans la fosse ».

Emilie Faucheux

Emilie a dirigé la compagnie Le Théâtre de Ume à Dijon de 2002 à 2007, cie avec laquelle elle a créé “Plume”, “Face”, “Opéra sur l’herbe” et “Ma Solange…”. Elle a mis en place en parallèle des lectures, performances et autres objets hybrides, s’intéressant aux langages troublés, au théâtre chorégraphique, à l’exploration de formes singulières. Et puis elle a eu besoin de prendre l’air et est retournée à la faculté d’Aix en Provence pour un Master Théâtre.

Armée de nouveaux jouets comme le chant, la danse, la détente, elle choisit aujourd’hui de travailler en tant qu’interprète sur des projets d’autres compagnies comme la SF mais semble également parée pour de nouvelles aventures de mise en scène.

Samy Defosse & Léo MissetSuer9-PierreAcobas

Samy (au chant) et Léo (à la guitare) ont rejoint la Cie SF en 2014 pour la mise en musique du spectacle “Suer sur des draps propres”. Ils font tous deux beaucoup de choses… mais les biographies c’est pas trop leur truc.

 

Marie-Ange Gontara

Marie-Ange décide à 30 ans de faire de la scène son métier. Elle intègre donc en 2011 l’école de théâtre lyonnaise ATRE pour suivre une formation pluridisciplinaire avec des intervenants tels que Alain Maratrat. Elle a alors l’occasion de jouer Racine, Kantor, Shakespeare, Wajdi Mouawad… Elle a également assisté Jean Lacornerie, directeur du Théâtre de la Croix Rousse à Lyon, sur la mise en scène du spectacle “Le Roi et moi”. En 2014, Elle incarne La Mère dans “j’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne” de Jean-Luc Lagarce avec la Cie lyonnaise Les planches Courbes.
Depuis 2015, elle travaille avec la Cie du Théâtre de la Petite Montagne dans le Jura avec laquelle elle joue plusieurs spectacles.  En 2018 elle intègre la Cie SF pour Fantaisie Ferroviaire ainsi que la Cie La lune à l’Envers à Bourg en Bresse. En parallèle, elle joue aussi face caméra.
Enfin, Marie-Ange est également chanteuse, formée au chant lyrique et jazz. Après avoir fait partie de plusieurs groupes où elle a pu explorer différents genres, elle pose maintenant sa voix dans le duo piano-voix MaJy où elle reprend des standards de jazz avec Jacky Borqué. Par ailleurs, elle travaille en 2018 à l’écriture et la composition d’un set complet de chansons aux teintes pop et jazzy.
Stéphane Mulet
Stéphane est né en 1967, la même année il est vacciné contre la variole, la diphtérie, le tétanos, la tuberculose, la polio et la coqueluche. Le reste de sa vie est assez rébarbatif.
1976 : rappel DTP / 1979 : rappel DTP et variole / 1985 : négatif au VIH / 1986 : négatif au VIH / 1987 : négatif au VIH / 1988 : négatif au VIH. (La même année Stéphane omet son rappel Variole) / 1989 : négatif au VIH / 1990 : négatif au VIH / 1992 : rappel DTP  / 1995 : négatif au VIH / 2012 : rappel DTP.
Stéphane n’a jamais été vacciné contre la rougeole, les oreillons et la rubéole car il est trop vieux. Stéphane n’a jamais été vacciné contre la rage et le choléra car il est trop jeune.
Laurent Renaudot – dit Diouc

Diouc est une très belle personne rencontrée au fil des pérégrinations de la Cie mais avec qui (jusqu’au projet Divertisserie) nous n’avons encore jamais eu le loisir de travailler . Jongleur, clown et magicien depuis plus de 20 ans, il est l’un des initiateurs de la Cie du Clair Obscur à Dijon et travaille fréquemment pour la Cie Manie. Comme il vient plutôt du cirque et qu’il ne sort pas d’un conservatoire, il croit qu’il n’est pas comédien, mais ça n’a pas d’importance parce qu’il sera parfait.

Pauline Valentin

Formée au conservatoire de Bordeaux et diplômée en 2011 d’une Licence Arts du Spectacle spécialité Théâtre, Pauline se forme en parallèle à différentes pratiques de danse (africaine, classique, contemporaine, verticale, gumboot…). Aujourd’hui, elle travaille à la fois comme danseuse et comme comédienne.

Depuis 2011 et parallèlement à ses voyages qui lui ont permis de collaborer avec par exemple la cie de théâtre de marionnette Limite Zero à Porto, la cie de danse Bourask à Montréal, ou encore le festival de cirque Brocante en Italie, elle travaille en tant qu’interprète dans la troupe des Rythmopathes (gumboot et percussions corporelles), dans la Troupe Erratum aux côtés de la plasticienne Emanuelle Rosso ainsi qu’avec la cie de théâtre de rue La Baleine Cargo. Elle porte également ses propres projets de spectacle vivant, avec Ouch du groupe Marceline Passérieux qu’elle fonde en 2015 et Chez Elsa, spectacle pour un spectateur sur pousse-pousse qu’elle intègre au Collectif de l’Enracinée en 2018. Elle rejoint le projet Divertisserie au cours de l’été 2018 sur le bord de la Nationale 10 au niveau d’Angoulême.

Séverine Douard

Ah Séverine ! La comédienne mystère qu’on appelle à la dernière minute parce que Nico dit qu’elle est cool… Et ben mais alors figurez-vous que oui, elle est cool Séverine.
2012 : après 15 ans à bosser dans l’emploi et l’insertion sociale, elle trahit la cause et opte pour l’obscur côté de pôle emploi : l’intermittence du spectacle. Comédienne de terrain, metteuse en scène engagée et intervenante aguerrie, voilà 7 ans maintenant que Séverine conjugue dans son travail l’envie de relier l’expression artistique et la société telle qu’elle la voit. Avec la Cie 2ème cas de figure (dont elle gère la direction artistique), la Cie de l’Ecoutoir, les Totors, les Bresseurs d’R ou Pièces et Mains d’œuvre, elle navigue entre différents projets de créations collectives aussi bien burlesques, poétiques que musicaux. En avril 2019, elle débarque à la SF au pied levé pour compléter l’équipe de DIVERTISSERIE… et c’est super.